32  0 32 16h23-23.07.19

Veuillez installer Shockwave et Adobe Flash Player. Si vous utilisez Google Chrome, il faut autoriser le contenu Flash du site dans les paramètres



Home
News
Members
Sponsors
Forum
Scene News
Team
Results
Awards
Event
History
Demos
Servers
Download
Gallery
Press
Contact

Abonnement Gamoniac


 

 
  Team Pheenix02 : 01
3
2
KJunction
ParaSite
Interview LAN : DreamHack Tours

Aujourd'hui, nous sommes allés à la rencontre du responsable de l'évènement DreamHack France, ce dernier ayant bien voulu répondre à nos questions.


JuliaN : Tout d'abord, pourrais-tu te présenter brièvement et résumer ton parcours ? Quels rôles occupes-tu au sein du staff de DreamHack France ?

Jean-Christophe : Je suis Jean-Christophe ARNAUD, j'ai 43 ans, suis marié et papa de 3 enfants. En 2003, après des études d'Architecture et de Marketing, j'ai lancé l'ESL en France (Electronic Sports League) ; cela a duré jusqu'à l'année 2013, date à laquelle j'ai eu envie de créer quelque chose de différent : mon objectif était non plus de gérer une plateforme en ligne mais de faire venir la DreamHack en France. Après 10 ans passés derrière le même bureau, il me fallait un nouveau challenge et plus de responsabilités.
Je savais que la DreamHack était attendue en France depuis des années, mais nos collègues nordiques n'avaient personne sur qui s'appuyer pour le faire.
De plus, Tours Evénements cherchait depuis quelques temps à organiser un salon dédié aux jeux vidéo à Tours. J'avais donc le réseau professionnel composé d'acteurs majeurs de l'industrie du gaming et du sport électronique, la connaissance du marché et de la manière d'organiser un évènement esportif, un lieu superbe et une assurance financière.
Tout était réuni pour faire quelque chose de bien. Il restait à convaincre les suédois de DreamHack AB, mais après plusieurs rencontres en 2014, nous avons finalement fixé la première date de l'édition 2015 en Mai. C'était long, mais je ne regrette absolument pas, les suédois ont même déclaré que la DreamHack Tours était la meilleure DH à avoir été organisée à l'extérieur de la Suède !

JuliaN : Depuis quand le jeu vidéo est-il pour toi une passion ?


Jean-Christophe : Depuis que j'ai pu poser les mains sur un clavier, je pense au collège, dans les années 1980. D'abord en tant que joueur, puis j'ai commencé à m'intéresser au montage des PCs, et à tout ce qui touche à l'informatique et à la compétition (sport électronique). J'étais fasciné par le fait qu'on pouvait en vivre, et qu'il y avait autour de l'organisation énormément de choses à faire. Les premières années ont été difficiles, mais finalement, après 16 ans, nous sommes maintenant reconnus parmi les meilleurs organisateurs d'évènements ou constructeurs de stands dans la profession.

JuliaN : Peux-tu nous parler du DreamHack France et de son histoire ?

Jean-Christophe : La DreamHack, en résumé, c'est le plus grand festival digital numérique. Tout a commencé en 1994 dans la cantine d’une école d’ingénieurs en Suède. Les parties en réseau commençaient à peine, et les fondateurs ont pas mal été influencés par ce qui se passait sur la scène démo, où des artistes numériques ont pu créer en 8 bits des musiques et des vidéos.

La DreamHack a rapidement grossi pour devenir la plus grande LAN Party du monde. Aujourd’hui, la DreamHack a évolué et tourne autour de 3 piliers :

  • la lan, qui reste l’ADN de l'évènement
  • l’exposition durant laquelle viennent des éditeurs de jeux et les constructeurs de matériel
  • l’esport, qui permet au public de regarder un show avec les meilleurs joueurs mondiaux

JuliaN : La prochaine édition de l'évènement DreamHack France aura lieu en mai. Où se déroule-t-elle ? Combien prévois-tu de participants ? Quels sont les tarifs en vigueur ? Quels seront les jeux proposés ?

Jean-Christophe : La prochaine et cinquième édition se tiendra les 17, 18 et 19 Mai prochains au Parc des Expositions de Tours. Nous attendons près de 20000 participants, dont 1500 joueurs dans la lan.

L'entrée visiteurs est toujours fixée à 15 euros/jour (39 euros pour 3 jours) tandis que pour les joueurs, le tarif sera de 65 euros.

Au programme, on retrouve Counter-Strike Global Offensive, League of Legends, OverWatch, PUBG, HearthStone, Soul Calibur 6, Mortal Kombat XI, Smash Bros Ultimate ou encore Rainbow 6 Siege.

Affiche promotionnelle

JuliaN : As-tu déjà une répartition précise des dotations (lots et cashprize) à nous communiquer ?

Jean-Christophe : Nous mettons en jeu cette année près de 150000 euros au sein de nos tournois et nous avons déjà distribué plus de 800000 euros ces quatre dernières années. Par exemple, les vainqueurs du tournoi PUBG repartiront avec 10000 euros, ceux de Overwatch avec 6000 euros, Rainbow Six 3000 euros, SC6 3000, League of Legends 10000, HearthStone 5000, Smash Bros 3000 et 100000 dollars pour les vainqueurs de la DreamHack Open CS:GO !   

JuliaN : D'après toi, quel est l'aspect le plus délicat dans l'organisation d'un évènement  comme la DreamHack France ? As-tu un conseil à donner à ceux qui voudraient se lancer dans ce type de projet ?

Jean-Christophe : L'aspect le plus délicat est de pouvoir réunir plusieurs compétences et de savoir s'entourer des bonnes personnes pour mener à bien un tel projet. La connaissance de l'événementiel, un réseau de partenaires solides, des prestataires au top et une technique sans faille sont nécessaires.

JuliaN : Que penses-tu globalement de la situation du sport électronique francophone, souvent associé à une instabilité chronique et à un manque de moyens financiers ?

Jean-Christophe : Le sport électronique francophone se porte bien, les partenaires sont à présent beaucoup plus nombreux qu'ils ne l'étaient il y a 10 ans par exemple. On voit désormais des marques en dehors des grands noms de l'informatique se joindre à la DreamHack de plus en plus fréquemment.
Nous attendons cette année un fort soutien de la part des pouvoirs public, que cela  soit la Région Centre Val de Loire, la Métropole de Tours et la Ville de Tours, de façon à nous permettre de rivaliser avec nos confrères de la Gamers Assembly de Poitiers ou de l'Occitanie Esport (Montpellier), dont les subventions atteignent à présent des sommets.

JuliaN : Par tradition, je te laisse conclure.

Jean-Christophe : J'invite tous vos lecteurs passionnés par l'esport ou simplement désireux de découvrir ce qu'est vraiment le sport électronique, seuls ou en famille, à venir assister à la DreamHack Tours édition 2019.


Site Web associé : http://www.dreamhack.fr
Twitter : https://twitter.com/DreamHackFR
Facebook : https://www.facebook.com/DreamHackFrance

Posted by : JuliaN | The 27/04/2019

AutorComment
- No comment -









banner